Cette page présente tout d´abord les principaux chemins de St-Jacques en France, puis les Caminos de Santiago en Espagne.

Les Chemins en France

Cliquez sur cette carte interactive

Cinq voies principales en France se dirigent vers Compostelle. Vous trouverez les itinéraires sur le site de l´ACIR  (Agence des chemins de Compostelle) et ci-dessous. Tous les cinq sont balisés GR par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre.

  • La Voie d’Arles

    appelée Via Tolosana, passe par Toulouse et le col du Somport, et rejoint le camino frances à Puente la Reina en moins de 1000 km. Cette voie traversant le Sud de la France ne présente pas de difficultés majeures, hormis le passage du col du Somport dans les Pyrénées où le dénivelé important (+ 1000 m) peut être franchi sur une étape plus courte. Laissez-vous guider par un balisage  bien présent dans les deux sens, vers Compostelle et vers Rome : c´est le GR 653. Les hébergements en nombre suffisant offrent la possibilité de parcourir des étapes entre 15 et 30 km.

Logo main
Haut de page
  • La Voie des Piémonts

    ou  Camin Romieu (GR 78) relie  Montpellier à  Saint-Jean-Pied-de-Port avec, en toile de fond, la beauté envoûtante de la chaîne pyrénéenne.

    Cette voie de près de 700 km, méconnue et moins fréquentée que beaucoup d’autres, permet d’apprécier, à un autre rythme, le riche patrimoine exceptionnel reflétant les multiples influences : romaines, mauresques, espagnoles, lombardes et orientales. 

Logo main
Haut de page
  • La Voie du Puy-en-Velay,

    Via Podiensis, rejoint St-Jean-Pied-de-Port. Voie de 750 km, la plus fréquentée, est aussi, logiquement, celle qui offre le plus grand nombre d’aménagements, de restaurants, d’hébergements, de services, notamment celui du portage de bagages, et ce tout au long du chemin.  Malgré tout cette pérégrination peut se faire dans l’isolement, la solitude, afin de mener un voyage intérieur le plus profond possible ou au contraire en groupe favorisant ainsi les échanges, les rencontres et le partage.

Logo main
Haut de page
  • La Voie de Vézelay

    ou Via Lemovicensis relie Vézelay en Bourgogne à Saint-Jean-Pied-de-Port en 1100 km. Cette voie tient son nom du Limousin qu’elle traverse. De la colline éternelle de Vézelay les sentiers prennent deux directions différentes, d’une part vers les Pyrénées pour les chemins de Compostelle et d’autre part vers l’Est pour le passage des Alpes sur les chemins d’Assise.

Logo main
Haut de page
  • La Voie de Tours

    ou Via Turonensis débute au pied de la majestueuse Tour St-Jacques à Paris pour rallier St-Jean-Pied-de-Port en un peu plus de 1000 km. Même si elle offre deux choix dès son départ, soit par Chartres, soit par Orléans. Cette voie  reprend, à Tours, un itinéraire unique vers les Pyrénées. C’est au sanctuaire St-Martin que les Jacquets croisent la Via Sancti Martini vers la Hongrie.

Logo main
Haut de page

Viennent s’ajouter les voies de l’Ouest,

Même si l’évocation des chemins en Bretagne font plutôt penser au « Tro Breizh« . De nombreux sentiers partent de la côte bretonne, que ce soit du Mont-St-Michel, de l’abbaye de Beauport près de Paimpol, ou de la Pointe St-Mathieu près de Brest, pour rejoindre la voie de Tours et poursuivre jusqu’à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Logo main
Haut de page
Logo main
Haut de page

Les chemins en Espagne

La majorité des voies françaises converge vers les Pyrénées Occidentales pour franchir la montagne et rejoindre le Camino Francés, le plus connu des chemins espagnols.

Les pèlerins venus de Bordeaux par les Landes, eux, empruntent le Camino del Norte qui longe la côte de plus ou moins près pour finalement traverser la montagne cantabrique par le Camino Primitivo.

Comme en France, de nombreux Caminos de Santiago convergent en Espagne vers Compostelle, partant de la côte Est par le  de Camino de Levante et le Camino Mozarabe – entre autres -, de la côte Sud par la Via de la Plata (bien connue) et Séville, ainsi que par la Via Lusitana au Portugal, ou par le Camino Portugues, partant de Lisbonne en longeant la côte Ouest. À la différence des chemins de Grande Randonnée, les caminos de Santiago  espagnols sont balisés seulement en direction de Santiago de Compostela. De nombreux hébergements, des plus confortables aux plus spartiates, sont réservés aux marcheurs munis de la credencial qui les identifie comme pèlerins.

Et de Santiago, une marche de trois ou quatre jours clôt en beauté la pérégrination, à Fisterra, au bout du monde.

 

 

Pour plus de détails sur les chemins en Espagne voir los caminos.

Haut de page

               Retour Accueil

Fermer le menu