Autre chemin faisant écho au chemin de Compostelle, celui-ci relie l’Europe de l’Est à l’Europe de l’Ouest : de la Hongrie à Tours en passant par la Slovénie, l’Italie et la France sur 2500 km. Né à Szombathely, Saint Martin est mort à Candes-Saint-Martin en 397, près de l’Abbaye de Fontevraud ; son tombeau est déposé à Tours, dans la crypte de la basilique qui porte son nom.

La Via sancti Martini développe plusieurs itinéraires qui s’organisent autour de 4 grands chemins empruntés par saint Martin pendant sa vie et éventuellement prolongés pour tenir compte de lieux martiniens particulièrement importants (comme par exemple Utrecht avec sa cathédrale Saint Martin). Ils sont centrés sur Tours, lieu du tombeau de saint Martin.

LES QUATRE GRANDS CHEMINS

 

  • Le chemin de Szombathely

C’est le chemin que saint Martin a parcouru pour aller voir ses parents dans sa ville natale de Szombathely, en Hongrie actuelle.

Il traverse la France jusqu’au Col du Petit Saint Bernard, puis le nord de l’Italie, la Slovénie et l’ouest de la Hongrie. Une boucle passe en Croatie.

Lien Visorando 

  • Le chemin de Trêves

C’est le chemin que saint Martin, devenu évêque de Tours, a parcouru pour aller à plusieurs reprises voir l’empereur à Trêves, aujourd’hui en Allemagne. Il passe par Chartres, Paris, Reims et le Luxembourg.

Lien Visorando

  • Le chemin d’Utrecht

C’est le chemin qui permet de relier Tours à la ville d’Amiens, lieu de la célèbre scène du partage du manteau. Jusqu’à Paris, il emprunte le même parcours que celui de Trêves. Après Amiens, il part vers la Belgique et les Pays-Bas pour relier plusieurs grandes villes au patrimoine martinien remarquable.

Lien Visorando 

  • Le chemin de Saragosse

C’est le chemin qui part vers Bordeaux et Saragosse où saint Martin serait allé pour des réunions d’évêques. En partant de Tours, il prend le chemin de l’évêque jusqu’à Ligugé. Puis il passe par Cognac, Bordeaux et Pau, avant de traverser les Pyrénées au Col de la Pierre Saint Martin.

Lien Visorando

Tronçon entre Cognac et Ligugé :

Lien Visorando

LES ITINERAIRES EN PAYS DE LA LOIRE

D’autres itinéraires se développent en Pays de la Loire pour rejoindre Tours et ces grands chemins.

  • Nantes – Candes-Saint-Martin

Ce chemin part de Nantes au Passage Sainte Croix, site d’un ancien prieuré de Marmoutier, abbaye fondée par saint Martin près de Tours. Il suit en général le GR3, avec quelques variantes pour valoriser le patrimoine martinien. Ce chemin passe par Angers et Saumur et relie plus d’une quarantaine de lieux de patrimoine ayant un lien avec saint Martin. A Candes, prendre le lien du chemin de l’Eté de la saint Martin pour aller jusqu’à Tours.

Lien Visorando

  • Mayenne – Le Mans – Tours

Ce chemin part de l’église et du quartier Saint-Martin de la ville de Mayenne et passe par une série de lieux de patrimoine martinien. En Sarthe, il passe par le Prieuré de Vivoin, ancien prieuré de Marmoutier et Le Mans.

Lien Visorando

  • Sablé-sur Sarthe/Solesmes – Tours

Ce chemin part de l’Abbaye Saint-Pierre de Solesmes et passe par plusieurs lieux martiniens des vallées de la Sarthe et du Loir. Abbaye mère de celle de Ligugé, Solesmes est ainsi relié symboliquement à sa fille, puisqu’à partir de Tours, il est possible de rejoindre Ligugé par le chemin de l’Evêque.

Lien Visorando

LA GRANDE BOUCLE DE 500 KM

En Touraine Poitou, une boucle de 500 km relie 3 sites majeurs du patrimoine martinien : Ligugé où saint Martin a créé la première abbaye d’Occident en 361, Tours où il a été évêque à partir de 371 et Candes-Saint-Martin où il est mort en 397. Cette boucle délimite un territoire appelé « Terres de saint Martin ».

Trois chemins forment cette grande boucle :

  • Le chemin de l’évêque de Tours

C’est le chemin que saint Martin a parcouru pour rejoindre Tours où il est appelé par les Tourangeaux à devenir leur évêque en 371. Martin part alors de Ligugé, abbaye qu’il a fondée en 361.

Lien Visorando

  • Le chemin de l’Eté de la saint Martin

C’est le chemin que saint Martin a fait à la fin de sa vie pour aller à Candes-Saint-Martin, une paroisse qu’il a fondée à la limite de son diocèse avec l’Anjou. Arrivé à Candes, il va y mourir le 8 novembre 397. Les tourangeaux ramènent son corps à Tours par la Loire. La légende raconte qu’au passage de son corps, les arbres fleurissent sur les berges : c’est le fameux « Eté de la saint Martin ».

Lien Visorando

  • Le chemin de Ligugé

Pour « fermer » la grande boucle, ce chemin relie Candes-Saint-Martin à Ligugé. Il passe notamment par Fontevrault-l’Abbaye, Loudun et Poitiers.

Lien Visorando

AILLEURS EN FRANCE

Dans les Hautes-Alpes

Une boucle de 330 km a été créée pour relier les lieux de patrimoine martinien du département. Elle sera reliée au grand chemin de Szombathely par la vallé de l’Isère.

  • De Villar-d’Arêne à Aspres-sur-Buech

Lien Visorando

  • De Poligny à Le-Sauze-du-Lac

Lien Visorando

 

Voir la Web-lettre n° 8  de l’Association Loire Chemin de St Martin

et les archives de cette Association

 

Site via sancti Martini
Logo main
Haut de page
Accueil
Fermer le menu